La notion de « la bêtise » pour un chien

La notion de « la bêtise » pour un chien

Le chien fait des « bêtises »…on le lit tous les jours.
Il faut savoir que c’est une notion tout à fait humaine.


Dans le monde des animaux, les bêtises n’existent pas.
Les animaux agissent selon leurs besoins et leurs envies, leurs motivations, mais aussi pour évacuer une émotion, telle que le stress ou la frustration, ressenti sur le moment.
Le chien est un animal opportuniste, qui s’adapte à son environnement et le découvre avec sa gueule, pour s’occuper, ou évacuer une émotion, comme expliquer plus haut.


Il y a une autre raison, qui est bonne à savoir, pour laquelle son chien peut aller prendre quelque chose pour grignoter, c’est pour demander votre attention. Et oui…il vous a demandé votre attention de diverses façons, mais ça n’a pas marché. Seulement il a observé, donc apprit que bingo…quand il prend quelque chose, ça attire votre attention.

Il faut également savoir/se rendre compte, que quand un chien fait quelque chose, c’est parce que ça lui apporte satisfaction. Et c’est donc quand il y trouve une satisfaction, que le comportement se reproduit.
Ne pas oublier non plus, que le chien n’a pas le sens des valeurs! Des chaussures, un sac à 10€ ou à 300€, c’est pareil pour lui!
Qu’est-ce qui est plus important pour vous? La confiance et l’affection de votre chien, ou un objet?
Es-ce que le fait que votre chien ait prit un mouchoir ou autre chose à grignoter, mérite vraiment de se mettre en colère?

Ce que j’ai observé, et pour l’avoir vécu, c’est que quand on rentre dans le schéma de réprimander son chien parce qu’il fait des « bêtises », pris sur le fait ou non, les « bêtises » se reproduisent encore et encore, et les réprimandes avec!
Pour 2 raisons : les réprimandes provoquent souvent les « bêtises » (alors qu’on pense que ça va les faire arrêter), car c’est comme cela que le chien libère sa tension émotionnelle causée par les réprimandes, et parce qu’en ne changeant rien, rien ne change.
Quand on rentre dans le schéma « réprimandes des bêtises », on réprimande très souvent, pendant des années, voire toute la vie du chien.

Mais ce n’est pas une fatalité! En changeant de vision et sa façon de faire, ça change tout.
Donc pour résumer, ce que l’humain considère comme des « bêtises », des choses mal, sont tout simplement, pour le chien, un moyen de s’occuper ou d’évacuer une émotion.
À nous de nous poser les bonnes questions, telles que « pourquoi fait-il ça? », « que puis-je faire pour y remédier, sans briser notre relation, et en respectant son intégrité physique et mental?.
Déjà, ce qui est sûr et certain, et qui se vérifie souvent, c’est qu’il ne faut plus réprimander. Car réprimander crée du stress, provoque souvent des comportements indésirables, tels que destructions et malpropreté pour évacuer ce stress, cassure de la relation maître – chien, augmentation stress pouvant aller jusqu’à l’anxiété, ça n’apprend rien au chien.

 

Comment résoudre la majorité des situations dans lesquelles mon chien fait des « bêtises »?

– En 1er lieu : gestion de l’environnement! Rangez au maximum vos affaires, aménagez votre logement : meuble chaussures pour éviter qu’elles ne soient à sa portée (le chien ne vol pas, il se sert ce qui est à sa portée), poubelle haute métallique pour éviter qu’il ne renverse une petite poubelle ou mette sa truffe dans les sacs poubelles (aussi bien chez vous que si vous en mettez dans votre jardin), mettre une barrière bébé pour empêcher un accès, etc

– apprendre le « tu laisses », pour lui apprendre sur demande de renoncer à ce qui lui fait plaisir, et récompensez dès qu’il fait autre chose qui vous convient. Cela lui apprendra, dans le même contexte, ce qu’il peut faire, et en récompensant les premiers temps, cela lui apportera une satisfaction de votre part, ce qui l’incitera à avoir le même comportement les fois d’après. À vous de généraliser les contextes divers pour qu’il reproduise le même comportement, dans divers contextes.
Pensez également à anticiper : quand vous savez ou que vous voyez qu’il va faire quelques chose que vous ne souhaitez pas, demandez de laisser et proposez autre chose, puis félicitez s’il fait autre chose qui vous convient.
Cela est plus efficace avant l’action, que quand le chien est en train de satisfaire une envie.

– enfin et surtout : occupez votre chien, stimulez-le, rendez son quotidien distrayant et stimulant. Promenades, jeux, stimulations mentales. Montrez-lui de nouvelles choses. De cette façon, il sera beaucoup plus posé à la maison, et n’ira pas chercher de quoi s’occuper.
Si vous lui donnez de quoi s’occuper, il ne cherchera pas à s’occuper par lui-même.

Dernière chose, pour des raisons de sécurité : de nombreux maîtres se font grogner dessus, voir mordre quand ils veulent récupérer quelque chose que le chien a prit dans sa gueule, ou posé entre ses pattes, dans le coin confortable ou le chien s’est posé.
Pour le chien, sans apprentissage préalable, lui prendre quelque chose, c’est du vol. Donc il défend cette chose, qui est devenue sa ressource, dans le but ne pas la perdre.
Plutôt que de rentrer en conflit avec lui et d’arriver aux conséquences que j’ai mentionnées précédemment, apprenez-lui le troc, en lui proposant mieux. Dès qu’il lâche la ressource que vous souhaitez récupérer, félicitez joyeusement, et tout en lui donnant sa récompense, récupérez ce qu’il a prit.
Si vous craignez qu’il se précipite sur ce que vous allez récupérer, il suffit de tendre le bras pour l’éloigner un peu plus de l’objet que vous souhaitez récupérer.
Apprendre du monde du chien, des méthodes d’éducation respectueuses à en arriver à se passer des réprimandes, c’est un tel bonheur pour le maître, mais surtout pour le chien !! 😉

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *